Femme Ingénieure

Saison 2, épisode 2 - Les filles de l'EPITA et l'ESME Sudria

Britney Spears et Vitaa sortent leur nouvel album, la saison trois "d'Hollywood Girls" vient de débuter, Alizée remporte "Danse avec les Stars" et Kim Kardashian se passionne pour la moto (et pour Kanye West). Au milieu de toutes ces nouvelles réjouissantes, une information majeure : un nouvel épisode de votre série est en ligne.

Saison 2 épisode 2, faites place aux filles de l'EPITA et de l'ESME Sudria. L'EPITA est une école d'ingénieur en informatique qui forme aux technologies de l'information et de la communication. L'ESME Sudria forme des ingénieurs dans les domaines du génie électrique, de l'électronique, des télécommunications, de la robotique...
episode30.jpg

Les futures Marissa Mayer : Jeanne, Anaïs et Maïté

Jeanne a obtenu un bac S. Elle ne voulait pas passer par une Prépa, préférant apprendre de manière plus concrète dès la sortie du bac. Elle souhaitait suivre un cursus informatique ne s'arrêtant pas à la théorie et a découvert l'EPITA lors d'un salon étudiant spécialisé en informatique. Très sportive, elle pratique le judo, la natation et le Viet Vo Dao depuis plus de dix ans. Elle adore les séries et l'une des ses préférées est Game of Thrones.

Anaïs, en terminale S spécialité maths, hésitait entre des études d'art ou d'ingénierie. Passionnée d'informatique, elle a choisi l'EPITA qui, en plus de sa spécialisation immédiate, permet de partir à l'étranger au cours du cursus. Dessinatrice amateure, bonne vivante, elle aime la cuisine et le farniente. Elle est membre de l'association Villejuif Night de l'école, qui organise ou accompagne des soirées spéciales pour tous les étudiants (« Just Dance » ou karaokés) de l'école et du Campus, avec dégustations de crêpes ou de burgers. 

Maïté a passé son Bac S spécialité maths en 2010. Elle n'était pas sûre de ce qu'elle voulait faire, mais elle savait ce qu'elle n'aimait pas : la biologie entre autres. Elle a finalement opté pour les mathématiques, l'électronique et l'informatique et est aujourd'hui en 4e année à l'école. Elle adore cuisiner, surtout la pâtisserie et « revisiter les classiques ». Elle passe du temps sur son ordinateur et s'intéresse beaucoup aux nouvelles technologies. Elle fait de l'escalade, du théâtre et dévore les romans historiques ou fantasy. Elle est actuellement en stage dans une petite startup à Paris jusqu'à la fin du mois de décembre. Elle s'investit également en qualité d'élève assistante, pour les plus jeunes et participe à IONIS Tutoring : elle aime enseigner et transmettre.

Fantine, Raphaëlle et Marie : constructrices d'avenir

Raphaëlle, 24 ans, est en 1re année. Elle a débuté des études de droit à l'université mais ne se voyant pas avocate, elle a pris le risque de changer de voie. Elle enchaîne quelques jobs puis décide de se réorienter vers sa passion de toujours : les sciences. Elle se remet à niveau pendant six mois en suivant des cours de maths et de physique puis passe ensuite l'entretien de motivation et les épreuves pour intégrer l'ESME Sudria Lille. Elle adore le tennis. Quand elle habitait Paris, elle visitait souvent les expositions du Palais de Tokyo ou du Grand Palais ; elle a été marquée par Dynamo. Elle aime aller au cinéma et dévore les romans historique, notamment ceux de Steeve Berry.

Marie est 1re année à l'ESME Sudria Lyon. Après avoir passé sa scolarité à Lille, elle avait envie de changer d'environnement et de ville. Elle s'est alors orientée vers l'ingénierie car elle aime créer. Que ce soit des projets artistiques, techniques ou mécaniques, Marie aime construire. Elle a passé son année de Première à Florence (Italie) pour y apprendre l'italien. Elle en a gardé une soif de découvertes et de voyages ! En dehors de ses études, Marie est scout depuis plus de dix ans et désormais cheftaine. Elle accompagne les plus jeunes en excursion deux fois par mois ; elle les encadre et leur transmet sa passion.

Fantine est en 2e année à l'ESME Sudria Paris. Après sa Terminale S, plutôt indécise quant à son orientation, elle décide d'écouter les conseils de son frère, alors en 4e année à l'école et choisit l'ingénierie. Depuis son enfance, elle enchaîne les activités extrascolaires et malgré un emploi du temps chargé, elle court et nage le plus souvent possible. Très curieuse, elle suit des cours au Cnam, parallèlement à son cursus, pour approfondir ses connaissances en marketing, en économie ou en droit. Elle prend des leçons de chant, joue du piano (debout) et elle vient tout juste de commencer la guitare ! Et comme ce n'est pas assez, elle a également rejoint l'association de presse qui vient de se créer à l'ESME Sudria.

Maintenant que vous les connaissez toutes, nous rentrons dans le vif du sujet la semaine prochaine avec l'épisode 3 : « A bas les stéréotypes ! »

Retournez à la saison 2, épisode 1: Les filles de l'IPSA

Découvrez l'épisode 3 : Les stéréotypes ? C'est so 2000s !



Laissez un commentaire


Saisissez les caractères que vous voyez dans l\'image ci-dessus.