Femme Ingénieure

Ces stéréotypes qui freinent la féminisation des sciences

Selon une enquête nationale menée aux États-Unis, les stéréotypes culturels sexistes sont encore trop souvent légion dans les domaines des sciences et de l'ingénierie. Ils sont non seulement présents dans l'inconscient collectif mais surtout, ils pénalisent les femmes et les minorités souhaitant accéder à des postes dans ces secteurs.

Stereotypes.jpg

Des préjugés tenaces...

Sarah-Jane Leslie, professeur de philosophie à l'Université de Princeton, principal co-auteur de cette recherche, explique que certains préjugés culturels sous-tendent que le génie, le fait d'être brillant, est considéré comme l'un des principaux moteurs de la réussite et que ce ne sont pas des traits de caractères que l'on prête aux femmes.

« Par exemple, pensez combien il est difficile même dans la culture populaire d'imaginer une femme qui serait le génial inspecteur Sherlock Holmes, le Dr House de la série télévisée ou le héros du film Will Hunting, un jeune génie sans formation scolaire, souligne-t-elle. Les modèles de femmes intellectuellement accomplies sont comme le personnage d'Hermione Granger, héroïne de la saga Harry Potter, qui est décrite comme quelqu'un qui est appliquée et étudie très dur. Les longues heures à dévorer des livres sont vues comme un accomplissement féminin, pas le fait d'être brillant intellectuellement. »

... dans des secteurs d'excellence

Ces stéréotypes sont d'autant plus tenaces lorsqu'ils se rapportent à des domaines d'excellence telles les sciences, la technologie, l'ingénierie, les mathématiques mais aussi la philosophie et certaines sciences sociales comme l'économie. Les membres de ces disciplines ont encore trop tendance à voir l'avenir par le prisme de ces préjugés culturels.

« Le résultat c'est qu'ils [les membres de ces disciplines] pourraient avoir tendance à juger les femmes moins capables d'excellence dans leur discipline que les hommes », ajoute Andrei Cimpian, professeur de psychologie à l'Université d'Illinois, l'autre co-auteur.

Ce sont les mêmes mécanismes qui pénalisent d'autres minorités, comme la communauté noire notamment.


Cette recherche a été menée aux Etats-Unis auprès de plus de 1.800 étudiants de troisième cycle et des chercheurs venant d'obtenir leur doctorat dans trente disciplines.

Pour plus d'informations : http://www.sciencemag.org/content/347/6219/262
Source : http://www.sciencesetavenir.fr/sciences/20150120.AFP5934/des-stereotypes-intellectuels-sexistes-penalisent-les-femmes-dans-les-sciences.html



Laissez un commentaire


Saisissez les caractères que vous voyez dans l\'image ci-dessus.