Femme Ingénieure

Saison 3, épisode 15 - Vis ma vie de future ingénieure

« In the end, it's not the years in your life that count. It's the life in your years. » - Abraham Lincoln

« On est nulle part quand on est partout. » - Sénèque

« If there were no winter, the spring would not be so pleasant: if we did not tasted adversity, success would not be so appreciated.» - Anne Bradstreet

Débuter des études d'ingénieurs, c'est démarrer une nouvelle étape de sa vie. Il faut apprendre à s'organiser, savoir répartir son temps entre travail et loisirs et gérer son quotidien de façon autonome. C'est aussi comprendre et s'adapter à la vie active en entreprise lors des différents stages. Pour ce nouvel épisode, nos futures ingénieures partagent leurs expériences et proposent des conseils pour réussir ses études et sa vie personnelle.

saison 3, episode 15 - big.jpg

Savoir organiser ses journées de cours

Chacune a sa méthode pour gérer son quotidien. Certaines organisent leur emploi du temps strictement quand d'autres préfèrent se laisser porter.

Alexia (ESME Sudria 1re année) se réveille à 7 h : « Mes cours commencent à 9 h et je m'y rends en transport en commun. Avant de partir, je prends un petit-déjeuner et prépare mon déjeuner. Des micro-ondes sont à notre disposition à l'école. Les cours finissent à 16 h ou 17 h. Je rentre la plupart du temps directement chez moi, mais je ne démarre pas mes révisions tout de suite : j'aime avoir un peu de temps pour me détendre ! Je travaille mes cours quasiment tous les soirs sauf quelques exceptions lors de mes entraînements de natation. La charge de travail s'équilibre sur l'année, en fonction des périodes de partiels et de rendus de projets. Avoir fait une prépa générale avant l'école a été un vrai avantage car j'avais déjà pris l'habitude de m'avancer sur mon travail. Je sais que pour mes camarades, il a fallu une petite période d'adaptation mais on est vraiment bien guidés, presque maternés au début du cursus ! »

Marine (IPSA 4e année) aussi est matinale : « Je me lève vers 6 h 50, ce qui me laisse jusqu'à 7 h pour sortir de mon lit ! Avec ma coloc', on se réveille à la même heure pour prendre notre petit-déjeuner ensemble. On part ensuite en métro et RER pendant 20 minutes pour aller à l'école. Nos cours commencent à 8 h 30. Ils se déroulent par plage de deux heures jusqu'au déjeuner. J'avoue m'être assez vite lassée des sandwichs, paninis ou quiches du quartier. Du coup, je suis passée aux plats préparés, soit par moi-même soit achetés au supermarché. Nous disposons d'une cafétéria pour les faire réchauffer et suffisamment de place pour que tout le monde puisse s'installer. La plupart du temps, on finit notre journée de cours à 17 h. On reste parfois sur le campus pour utiliser le matériel de l'école, quand on a des projets de groupe ou des partiels à réviser. Quand on a moins de contraintes, j'en profite pour me détendre et voir mes amis... Dire qu'il faut tout organiser et tout prévoir me paraît exagéré ! La plupart de mes camarades ont, comme moi, tendance à réviser au dernier moment. On sait pourtant que ça nous rajoute bien du stress ! Mais on assume et on est capable de bosser beaucoup en peu de temps. Si vous n'êtes pas la reine de l'anticipation, ne vous inquiétez pas, on peut tout de même réussir ses études d'ingénieur-e-s ! »

S'adapter au rythme de la vie active pendant les stages

Un fois en entreprise, le rythme évolue. Nos étudiantes apprennent à gérer de nouvelles contraintes et s'adaptent à un environnement différent de celui de l'école. Leur quotidien change également.

Durant les deux premiers mois de son stage, Chloé (IPSA 5e année) habitait encore à Ivry-sur-Seine (91) : elle mettait plus d'une heure et demie en transport pour se rendre sur les lieux. « Je me suis arrangée pour trouver un logement dans une résidence étudiante à 20 minutes de l'entreprise, précise-t-elle. Cela me permet d'aller faire du sport après ma journée de travail, de faire mes courses et de m'occuper de chez moi ! Je suis en stage sur un projet qui me prend beaucoup de temps : j'arrive à 8 h et je repars à 18 h... Le midi je déjeune dans le restaurant de mon entreprise et j'aime bien cuisiner le soir. J'assiste à beaucoup de réunions car nous sommes dans la phase de réglage de tous les détails. Je trouve que les différents projets que nous avons réalisés pour l'école nous ont vraiment bien formés et préparés à nos stages en entreprises : travail d'équipe, gérer les contraintes et les deadlines... »

Maité (EPITA 5e année) démarre sa journée vers 8 h. Elle met un peu plus d'une heure en transport pour se rendre à son stage : « Je préfère prendre le bus pour pouvoir regarde mes mails en chemin et utiliser Internet. Si je prends le métro, je lis. Sur mon téléphone, j'ai une application qui m'aide à créer mes « to do list », que ce soit pour le travail ou pour ma vie personnelle. J'arrive en entreprise entre 9 h et 10 h et j'y reste jusqu'à 18 h 30. Je ne rentre pas directement chez moi : je vais chez le coiffeur, voir mes amis, faire mes courses... Tous les matins à 11 h 30, on assiste à des stand-up meeting pendant lesquels chacun explique ce qu'il est en train de faire. L'après-midi, on se réunit avec notre équipe pour savoir où chacun en est et présenter le travail déjà réalisé. Par rapport aux cours, j'ai l'impression que le rythme reste plus ou moins le même sauf qu'en stage, j'ai vraiment l'impression de faire quelque chose de plus concret. L'école nous a très bien préparés à ce nouveau rythme notamment grâce aux projets. Et puis en stage, on a tous nos soirs et nos weekends de libres ! »

Rendez-vous la semaine prochaine pour l'avant-dernier épisode de l'année et le bilan de nos étudiantes sur ces mois passés...


Retournez à la saison 3, épisode 1: Engineer girls are coming... (1/2)

Retournez à la saison 3, épisode 2: Engineer girls are coming... (2/2)

Retournez à la saison 3, épisode 3: Et toi, tu fais quoi en 604 800 secondes ?

Retournez à la saison 3, épisode 4: De toutes les matières, c'est l'électromagnétisme que je préfère !

Retournez à la saison 3, épisode 5: Toutes ces femmes que j'admire...

Retournez à la saison 3, épisode 6: « Et toi, t'as déjà envoyé une sonde sur Pluton ? »

Retournez à la saison 3, épisode 7: Le meilleur moyen de réussir son année

Retournez à la saison 3, épisode 8: La Ligue des découvreurs extraordinaires !

Retournez à la saison 3, épisode 9: Étudier au bout du monde

Retournez à la saison 3, épisode 10: Stagiaire, mode d'emploi

Retournez à la saison 3, épisode 11: Devenir ingénieure pour changer le monde

Retournez à la saison 3, épisode 12: Comment voit-on l'avenir en école d'ingénieurs ?

Retournez à la saison 3, épisode 13: Les assos, pour apprendre différemment

Retournez à la saison 3, épisode 14: Qui sont vraiment nos futures ingénieures ?



Laissez un commentaire


Saisissez les caractères que vous voyez dans l\'image ci-dessus.