Femme Ingénieure

Saison 3, épisode 17 - La fin d'une histoire, le commencement d'une autre... (2/2)

« It is always important to know when something has reached its end. Closing circles, shutting doors, finishing chapters, it doesn't matter what we call it; what matters is to leave in the past those moments in life that are over. » - Paulo Coelho

« I may regret the way we ended, but I will never regret what we had. » - Drake

« I don't need the Prince Charming to have my own happy ending. » - Katy Perry

C'est la fin de l'année. C'est même la fin de la saison. Un dernier épisode pour se dire au revoir, faire le bilan et profiter de ces derniers instants avec nos futures ingénieures... Une saison riche en apprentissages, en témoignages, en coups de gueule et fous rires ! Une année pleine de rebondissements, de partiels, DS et autres projets, de déceptions parfois et de fierté souvent ! Souhaitons bonne chance pour les prochaines années à nos étudiantes et bonne route à celles qui entrent dans la vie active...

S3E17Big.png

2e année : la fin du cycle préparatoire

Cette année fut éprouvante et chargée pour Rebecca (IPSA 2e année). « Le niveau était assez élevé car nous avons appris tous les fondamentaux qui nous serviront l'année prochaine, précise-t-elle. On a tous un ou deux cours qui nous posent des difficultés, mais on compense avec les autres ! La mécanique du solide, par exemple, ne me laisse pas de bons souvenirs, au contraire de l'économie qui m'a agréablement surprise. L'un de nos projets les plus importants, le projet d'intérêt général (PIG), débute dès septembre pour un rendu fin juin. C'est un projet civique qui nous fait sortir de l'aéronautique pour entrer dans le social et l'ingénierie : nous avons repensé la Maison d'arrêt de Fresnes en réorganisant les emplois du temps, en proposant des améliorations sociales et en simulant la construction de deux nouveaux étages pour agrandir la prison. Ce fut un immense rush pour finir le dossier ! Au début de l'année, on pense qu'on a le temps puis on se rend compte du travail à faire... Finalement, tout s'est bien passé même si j'avoue ne pas avoir dormi les derniers jours. Personnellement, j'ai l'impression d'avoir vraiment changé depuis le lycée. Je le vois par rapport à mes amis qui suivent des études différentes. On est plus autonomes et indépendants en école d'ingénieur-e-s. Vivre seule m'as également fait mûrir. J'ai appris à gérer ma vie et mon chez moi. Nous sommes beaucoup dans cette situation car nous venons de toute la France. Heureusement qu'on a tous un bon cercle d'amis à l'école, sinon je crois qu'on aurait tous craqué cette année ! Les amis sont vraiment importants en école d'ingénieur-e-s. »

3e année, semestre à l'étranger et bouleversements

Ce fut une année remplie de changements pour Gloria (ESME Sudria 3e année) : « C'est la première du cycle ingénieur : on aborde ce qui sera réellement notre métier dans quelques années. Pour mon semestre à l'étranger, je suis partie à Dublin : un changement radical ! C'était la première fois que je partais seule et je n'avais jamais été "à l'école" dans un autre pays. C'est très intéressant de voir la mentalité et la façon dont l'éducation est perçue ailleurs. Je n'avais avant jamais vraiment réfléchi à ce que je souhaitais faire après mon diplôme. Désormais, je me rends compte qu'il y a des choses que je ne veux pas faire ! J'ai par exemple pas mal étudié la programmation à Dublin. J'adore ça mais je ne pourrais pas en faire mon métier. Le mode de vie irlandais m'a beaucoup plu. Peut-être que je ne vivrais pas en France plus tard... La troisième année est celle de la transition. L'année prochaine, je vais choisir la spécialisation "systèmes embarqués". J'ai hâte car cela signifie qu'on entame la dernière ligne droite de notre cursus... Dans deux ans, je serai en poste en entreprise... Je suis à la fois impatiente et un peu angoissée : je ne me sens pas forcément adulte aujourd'hui, mais dans quelques années, ce sera mon tour ! »

4e année, spécialisation et concrétisation

« Si je dois décrire mon année en un seul mot, je dirais fatigante, plaisante Marine (IPSA 4e année). L'année fut très chargée, surtout au second semestre avec les nombreux comptes rendus, rapports et projets à réaliser. Cette année était bien plus spécialisée. On en a fini avec les matières généralistes pour entrer vraiment dans le vif du sujet ! J'ai commencé mon stage il y a trois semaines... et je me suis rendu compte que ce n'était pas du tout la même chose que l'école ! C'est passionnant et j'aime pouvoir appliquer ce que j'ai appris. J'ai à la fois hâte d'être l'année prochaine et pas vraiment... J'ai été acceptée pour effectuer un an en Erasmus à Munich. Je suis très contente, mais cela signifie aussi partir seule vers l'inconnu... C'est beaucoup de changements ! Le projet qui m'a marquée ? Celui pour lequel on devait modéliser un avion de chasse avec un cahier des charges précis à suivre. On a utilisé des logiciels de conception 3D. Mais le travail en groupe demande de bien s'organiser... Et parfois ça coince ! C'était enrichissant mais très dense. À la fin, ce fut la course avec tous les calculs à faire pour vérifier si notre avion volait correctement. Si j'ai tiré une leçon de cette année, c'est de mieux m'organiser ! Je me rends compte que c'est important et que ça facilite le travail. Mon conseil ? Même si l'année est stressante, il ne faut pas oublier de se réserver des moments de détentes ! »

5e année : après le de diplôme ?

Lors de cette dernière année, Chloé (IPSA 5e année) a réalisé de nombreux projets : « Ça m'a énormément plu car je commençais à être parfois lassée des cours magistraux. On travaille sur des problématiques bien plus concrètes avant de démarrer notre stage de fin d'études. J'aime me dire que la fin des études et le début de la vie active arrivent. C'est l'aboutissement de tout ce que j'ai appris auparavant. Je suis actuellement en stage jusqu'à début octobre. J'ai eu une proposition d'embauche pour la suite, ce qui est très gratifiant puisque ce n'est pas forcément le cas de tous les étudiants... Je travaille sur la partie logistique et production ce qui me permet d'acquérir d'autres compétences. J'ai bien profité de ma vie d'étudiante pendant cinq ans et il est temps de grandir, de passer à autre chose. Avec de longues études, on change forcément entre la 1re et la dernière année. Nos projets professionnels deviennent plus précis. Notre comportement évolue également : on entre en général à l'école à 18 ans pour en sortir à 24. On gagne en maturité même si tout le monde garde une part d'enfance en lui : on continue à vouloir la faire la fête le vendredi soir ! On se rend compte de la place qu'on nous donne au sein de l'entreprise et de la société. Finalement, on est surtout fiers d'avoir réussi notre parcours ! »

Nous vous souhaitons de belles vacances bien méritées et espérons vous voir encore plus nombreux à la rentrée pour la quatrième saison de la série Femme ingénieure !


Retournez à la saison 3, épisode 1: Engineer girls are coming... (1/2)

Retournez à la saison 3, épisode 2: Engineer girls are coming... (2/2)

Retournez à la saison 3, épisode 3: Et toi, tu fais quoi en 604 800 secondes ?

Retournez à la saison 3, épisode 4: De toutes les matières, c'est l'électromagnétisme que je préfère !

Retournez à la saison 3, épisode 5: Toutes ces femmes que j'admire...

Retournez à la saison 3, épisode 6: « Et toi, t'as déjà envoyé une sonde sur Pluton ? »

Retournez à la saison 3, épisode 7: Le meilleur moyen de réussir son année

Retournez à la saison 3, épisode 8: La Ligue des découvreurs extraordinaires !

Retournez à la saison 3, épisode 9: Étudier au bout du monde

Retournez à la saison 3, épisode 10: Stagiaire, mode d'emploi

Retournez à la saison 3, épisode 11: Devenir ingénieure pour changer le monde

Retournez à la saison 3, épisode 12: Comment voit-on l'avenir en école d'ingénieurs ?

Retournez à la saison 3, épisode 13: Les assos, pour apprendre différemment

Retournez à la saison 3, épisode 14: Qui sont vraiment nos futures ingénieures ?

Retournez à la saison 3, épisode 15: Vis ma vie de future ingénieure

Retournez à la saison 3, épisode 16: La fin d'une histoire, le commencement d'une autre... (1/2)



Laissez un commentaire


Saisissez les caractères que vous voyez dans l\'image ci-dessus.